Les israéliens proches de Gaza sont aussi menacés, outre les roquettes, par des infiltrations de terroristes !

Notre correspondant a rejoint l’exercice spécial de la brigade Binyamin et a surveillé de près la coopération entre les combattants et les résidents du secteur.

Les officiers du renseignement ont été informés que des agents du village d’Al Mujair avaient l’intention d’infiltrer un village israélien dans la région et de mener une attaque terroriste sur les habitants , a déclaré le sergent Commandant de la brigade Binyamin.

Afin de faire face au terrorisme et d’arrêter l’attaque avant qu’elle ne se produise l’armée israélienne s’entraîne dans la région et se prépare avec des équipes de secours opérant dans les communautés de la région…

Les visages des terroristes d’Al Mughayyir, ceux que les soldats en salle de guerre ont affiché  quand la formation spéciale a commencé, se dirigent vers les «collines de Shilo». Ce n’est pas l’endroit choisi pour l’exercice. Les clôtures et les mesures de sécurité sont plus complexes.

«C’est un domaine particulièrement difficile pour nous», explique le lieutenant-colonel Omri Yozhar, commandant adjoint de la brigade Binyamin. “Le bloc de collines est entouré de villages arabes, et le terrain rend difficile l’identification pour les tentatives d’infiltration, donc nous plaçons nos forces ici fréquemment pour être prêt  au cas où .”

* “Nous devrions toujours avoir une longueur d’avance sur eux” déclare également Omri Yozhar .

À ce stade, de nombreuses forces ont été mobilisées dans le secteur. Parmi eux se trouvent les combattants du bataillon “Netzach Yehuda” de la Brigade Kfir, les forces spéciales, la police et les pelotons d’alerte des communautés, composés de résidents locaux au passé militaire, dont la tâche est d’agir le plus vite possible et d’être les premiers sur les lieux d’éventuelles attaques terroristes pour répliquer !

“L’exercice est important pour nous car il nous permet de renforcer le langage partagé par les forces civiles dans le secteur et d’améliorer notre réponse à la terreur”, déclare le Lieutenant Hughes, “Les classes d’urgence se battent aux côtés de nos combattants qui occupent la ligne, et le personnel médical civil traite les blessés aux côtés des brigades militaires .

“L’apprentissage mutuel, la familiarité avec les éléments importants sur le terrain en temps réel et l’exercice de nos capacités ensemble nous aident à protéger l’espace.”

Au cours de l’exercice, plusieurs tentatives ont été faites pour infiltrer diverses escouades dans plusieurs communautés de la région. “Il est important de comprendre que l’un des défis dans le bloc de Shilo est la proximité entre les villages, et le fait que s’il y a un avertissement concernant une infiltration, nous devons être préparés dans chacune des communautés pour affronter les terroristes, contrôler les points importants et avoir toujours une longueur d’avance. ”

L’exercice est une réussite, selon le lieutenant-colonel Yoel, il a certainement contribué au sentiment de sécurité des civils dans le secteur: «Ils voient l’armée s’entraîner ici, étudier la région et se préparer à tous les scénarios.

“Nous continuons d’améliorer notre réplique à tout attentat et tentative d’ infiltration terroriste, d’améliorer notre coopération avec  les forces concernées et de nous battre avec détermination contre quiconque tenterait de nuire à la vie quotidienne des civils”, explique-t-il.

Michael Oriya, site de la FID

37,088 total views, 5 views today

Pnina Reproduction autorisée avec mention du site et lien vers ce dernier //www.1clickisrael.com

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *